Modèles de l'interface KIMOJO
Modèles de l'interface KIMOJO.

Interface KIMOJO: Les différents modèles

Afin de s’adapter à un grand nombre de configurations et de toucher un public plus large, j’ai réalisé plusieurs modèles de la carte. Tous ces modèles se partagent le même matériel avec quelques composants spécifiques à la cible visée, mais ils ont tous en commun le même « Firmware ».

Le modèle pour Amiga 4000D

C’est le premier modèle que j’ai réalisé. La carte se branche directement aux connecteurs clavier et souris qui la maintiennent fermement en place parallèlement au coté du boitier de l’Amiga. Un petit câble est nécessaire par la relier à l’entrée clavier. Elle prend peu de place et laisse le plan libre.

Modèle A4000D de l'interface KIMOJO
Modèle A4000D de l’interface KIMOJO.
Modèle A4000D de l'interface KIMOJO
Modèle A4000D de l’interface KIMOJO.

Le modèle pour Amiga 4000T

La carte se fixe à une baie d’extension. Il est nécessaire de remplacer les deux câbles en nappe du module d’entrée/sortie de l’Amiga par des plus longs et munis d’un connecteur supplémentaire pour les connecter à la carte KIMOJO. De la carte, ces câbles peuvent repartir et venir se connecter à nouveau au dit module. La carte tire son alimentation d’un connecteur dédié du même type que celui utilisé pour le lecteur de disquette.

Modèle A4000T de l'interface KIMOJO
Modèle A4000T de l’interface KIMOJO.
Modèle A4000T de l'interface KIMOJO
Modèle A4000T de l’interface KIMOJO.

Le modèle pour Amiga 1200

C’est le deuxième modèle que j’ai réalisé pour la carte. Elle s’installe à l’emplacement prévu pour un extension, sous le lecteur de disquette. Une deuxième petite carte est nécessaire pour la gestion du clavier. Elle s’intègre très bien dans l’Amiga 1200. De part son format, c’est un modèle que je considère comme universel, car la carte peut être configurée pour fonctionner avec différentes cibles.

Modèle A1200 de l'interface KIMOJO
Modèle A1200 de l’interface KIMOJO.
Modèle A1200 de l'interface KIMOJO
Modèle A1200 de l’interface KIMOJO.

Le modèle pour Atari

C’est une version « épurée » de la carte dans le sens où tous les composants et connecteurs qui n’ont aucune utilité pour cette cible ont été retirés: C’est donc la version la plus compacte de l’interface KIMOJO. Elle se connecte à la place du clavier d’origine de l’Atari et est totalement transparente.

Modèle Atari de l'interface KIMOJO
Modèle Atari de l’interface KIMOJO.
Modèle Atari de l'interface KIMOJO
Modèle Atari de l’interface KIMOJO.

Le modèle RS232

Ce modèle se connecte à n’importe quel port RS232. Grace à un jeu de commandes (le même que celui pour Atari), il est possible de connaitre l’état des périphériques gérés par la carte et d’interagir avec elle. Ce modèle nécessite un pilote logiciel pour pouvoir être utilisé. Ce modèle peut très bien être utilisé avec un Amiga: Avec le pilote approprié, il serait dès lors possible d’exploiter pleinement la manette « Dualshock 3 » de Sony.

Modèle RS232 de l'interface KIMOJO
Modèle RS232 de l’interface KIMOJO.
Modèle RS232 de l'interface KIMOJO
Modèle RS232 de l’interface KIMOJO.

La documentation

Je mets ici la documentation disponible à la date de parution de cet article:

Documentation de l’interface en français: Manual.pdf.

Documentation de l’interface en anglais: Manual-en.pdf.

Documentation pour les modèles Atari et RS232 en français: Manual-UART.pdf .

Documentation pour les modèles Atari et RS232 en anglais: Manual-UART-en.pdf.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *